Où suis-je ? : > Paroles d’entrepreneurs > Marc Coste, bénéficiaire du programme Atouts Transmission d’entreprises

Marc Coste, bénéficiaire du programme Atouts Transmission d’entreprises

Marc CosteRETOUR GAGNANT POUR MARC COSTE À LA TÊTE DE G.E.M.C.

En reprenant une société d’électricité à Saint-Laurent-de-Chamousset, dans le Rhône, Marc Coste mène une vie professionnelle conforme à ses aspirations.  Un pari risqué qui s’avère payant : aujourd’hui la société G.E.M.C., électricité générale Mazard et Coste, remonte la pente et retrouve une certaine vitalité. 

Quel a été votre parcours avant de reprendre la société de Roger Mazard ?
Marc Coste : J’ai travaillé dans la construction de réseaux à très haute tension chez E.D.F. pendant vingt ans, puis comme Directeur Général, au sein d’une société de cinquante salariés, dans le secteur de l’industrie et de l’électricité, pendant dix ans.

Vous aviez une bonne situation, qu’est-ce qui vous a conduit à chercher un autre poste ?
MC : Je passais davantage de temps à gérer les ressources humaines, les syndicats, le plan comptable, qu’à être sur le terrain, en relation avec des clients et des fournisseurs, ce qui est ma passion. J’ai quitté la société en août 2012 avec l’objectif de reprendre une petite entreprise, de retrouver du plaisir à travailler et ce, dans une activité liée à ma formation initiale, l’électricité.

Comment en êtes-vous arrivé à rencontrer la Chambre de Métiers et de l’Artisanat ?
MC : Je cherchais une société loin de Lyon et de ses embouteillages et pour ce faire, je me suis rapproché de la Chambre de Commerce de Lyon, qui m’a orienté vers la Chambre de Métiers de Tarare. En janvier 2013, celle-ci m’a informé que l’entreprise de Roger Mazard était à vendre depuis un an, ses salariés ayant décliné l’offre de rachat.

En connaissez-vous les raisons ?
MC : Elle a connu une baisse de chiffre d’affaires, ce qui a pu inquiéter d’éventuels repreneurs.

Comment s’est passée votre rencontre avec le cédant ?
MC : Le contact a été immédiatement établi et nous avons décidé de faire un bout de chemin ensemble.

Que vous a proposé la Chambre de Métiers et de l’Artisanat ?
MC : Elle a réalisé un diagnostic de la société de Monsieur Mazard, précisant l’évolution du chiffre d’affaires, la partie achat, le secteur d’activité, l’analyse de la concurrence.

Avez-vous bénéficié du dispositif Transmission d’Entreprise pour vous accompagner dans cette reprise ?
MC : Compte tenu de mes diplômes et de mon expérience précédente de dirigeant, je n’ai pas souhaité suivre de formation de gestion d’entreprise. J’ai préféré que d’autres personnes en bénéficient.

Roger Mazard a-t-il été aidé par la Chambre de Métiers ?
MC : Oui, lorsqu’il a décidé de vendre son entreprise, elle lui a indiqué comment procéder.

Pouvez-vous nous rappeler quelques points concernant votre société ?
MC : G.E.M.C, spécialisée dans l’électricité générale, comprenant la domotique, les alarmes, a été créée le 30 avril 2013. Elle est basée à Saint-Laurent-de-Chamousset et est composée de quatre salariés dont Roger Mazard et un salarié non rémunéré, à savoir le Dirigeant.

Huit mois après cette transmission d’entreprise, avez-vous redressé la barre ?
MC : Le chiffre d’affaires est en progression de 10% et nous parlons développement en 2014 car les prévisions sont bonnes. Nous serons rapidement cinq salariés, voire six, je n’irai pas au delà de neuf.

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat a-t-elle été à la hauteur de vos espérances ?
MC : Complètement. J’ai bénéficié de l’ensemble des éléments souhaités. Tout a été une réussite. Sans elle, je n’aurais jamais rencontré Roger Mazard, puisque je n’avais rien de précis quant à ma destination. Je m’étais inscrit auprès d’organismes proposant la revente d’entreprises mais davantage du côté de Givors et de ses alentours.

Recherche


Tous les témoignages