Où suis-je ? : > Paroles d’entrepreneurs > Marie-Claire et Denis Peyron, bénéficiaires du programme Atouts Groupement d’entreprises

Marie-Claire et Denis Peyron, bénéficiaires du programme Atouts Groupement d’entreprises

Denis PeyronMARIE-CLAIRE ET DENIS PEYRON : “LE THERMICIEN CONCOURT À CE QUE NOUS VENDIONS MIEUX NOS MAISONS”

Grâce à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, la société coopérative artisanale « Maisons et Bois Construction » a bénéficié des conseils d’un thermicien. Une aubaine qui lui permet aujourd’hui de maîtriser la réglementation thermique 2012 (R.T. 2012).

Pouvez-vous nous rappeler quelques points concernant votre groupement « Maisons et Bois Construction » ?
Marie-Claire Peyron : Denis, mon mari a repris la gérance de l’entreprise Peyron, spécialisée en charpente, couverture, zinguerie, fondée par son père en 1968. En février 2010, nous avons créé une société coopérative artisanale, « Maisons et Bois Construction », dédiée à la fabrication de maisons sur mesure, en ossature bois, située à Villeneuve de Marc, dans l’Isère. Grâce au support juridique apporté par la F.F.A.C.B. – Fédération Française des Artisans Coopérateurs du Bâtiment – la coopérative nous a permis d’obtenir le contrat constructeur.

Comment s’est déroulée la rencontre avec la Chambre de Métiers et de l’Artisanat ?
MCP : Elle nous a contactés pour nous proposer trois journées de formation en groupe et un jour et demi d’accompagnement individuel, orienté vers l’aspect commercial. Étant à la recherche d’un thermicien expert en R.T. 2012, elle nous a permis l’obtention d’une aide financière afin de bénéficier des conseils d’un professionnel pendant plusieurs jours.

Quel était l’objectif de cette formation ?
MCP : Cette formation nous a permis de renforcer notre performance commerciale, par la compréhension, l’utilisation et la formulation des nouvelles réglementations thermiques obligatoires à tout permis de construire, au 1er janvier 2013. Les sept artisans de « Maisons et Bois Construction » ont bénéficié de ce programme.

Plus concrètement ?
MCP : Avec la CMA Isère, nous avons procédé à des comparaisons entre les réglementations R.T. 2005, R.T. 2012 et B.B.C. Nous avons étudié les obligations de résultat, les points forts et les points faibles de la R.T. 2012. Nous sommes partis de cas concrets de maisons que nous avions réalisées, en spécifiant si le système de chauffage était correct ou non par rapport à cette norme. Ceci grâce à l’aide d’un thermicien mandaté par la CMA Isère en 2012. À ce jour, nous pouvons dire que nous maîtrisons la R.T. 2012. Au-delà de l’obligation de l’appliquer, nous savons l’expliquer en termes d’étude thermique et d’étanchéité. Nous n’aurons dorénavant plus besoin de contacter le thermicien en amont, il interviendra uniquement pour la validation définitive.

Pour les non-initiés, pouvez-vous expliquer ce qu’est un thermicien R.T. 2012 ?
MCP : Un thermicien calcule les performances énergétiques des bâtiments. C’est merveilleux de pouvoir bénéficier d’un expert car il nous aide à mieux vendre nos maisons. Quant à la R.T. 2012, elle est basée sur le besoin bioclimatique, la consommation d’énergie primaire, le confort estival. Nous maîtrisons maintenant ces trois calculs. Elle impose un garde-fou et une obligation de résultat, qui sont transmis au dessinateur ou à l’architecte avant toute construction.

Quel a été le coût de cet accompagnement ?
MCP : Cet accompagnement, financé principalement via la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, a été d’environ 9 600 €. Chaque artisan a contribué à hauteur de 90 €.

Êtes-vous satisfaite de l’apport de la Chambre de métiers ?
MCP : Oui, entièrement. Je l’en remercie vivement. La formation a été excellente et l’objectif atteint, puisque nous sommes au point en ce qui concerne la R.T. 2012.

Avez-vous eu d’autres contacts avec elle ?
MCP : En 2013, nous avons été primés, au Concours des Millésimes, dans la catégorie “Coup de cœur”. Nous avons monté notre dossier en reprenant la volonté de l’ONU qui avait déclaré l’année 2012 “année des coopératives”  en les dotant d’un message pour un monde meilleur. Mon époux étant compagnon charpentier bois, nous avons souhaité que nos acquis et notre expérience puissent profiter à d’autres artisans, en créant des coopératives artisanales.

Recherche


Tous les témoignages